COMMUNIQUÉ

Argenta participe à CerOh! Un projet visant à réduire les émissions de CO2 dans le secteur de la céramique

Depuis 2019, Argenta Cerámica, S.L. participe au projet « Stratégies d’économie circulaire pour une industrie de la céramique bas-carbone (CerOh!Strategies) » présenté par l’ITC-AICE dans le cadre de l’appel à projets destinés aux centres technologiques de la Communauté de Valence pour le développement de projets de R+D réalisés en partenariat avec des entreprises de l’Institut Valencien de compétitivité des entreprises (Instituto Valenciano de Competitividad Empresarial, IVACE).

Le projet CerOh!Strategies vise à étudier des stratégies basées sur les principes de l’économie circulaire pour adapter l’industrie de fabrication de carreaux de céramique au scénario bas-carbone proposé pour 2050. Cet objectif répond à une demande technologique des entreprises de notre secteur industriel.

Des stratégies ont notamment été proposées avec les objectifs spécifiques suivants :

  • Optimisation des procédés. L’optimisation se fait non seulement du point de vue du procédé mais aussi du point de vue des matériaux, en développant des formules qui permettent de réduire la consommation d’énergie de ces étapes et donc de limiter les émissions de CO2. En outre, des études prospectives sont menées et les informations déjà existantes sur les nouveaux procédés de fabrication sont élargies, dont le broyage à sec, le séchage par micro-ondes, la cuisson dans des fours électriques et la double cuisson (avec une seconde cuisson de l’émail de surface).
  • Optimisation des produits actuels. L’obtention d’émaux sans frittes (le processus d’obtention des frittes produit de fortes émissions de CO2) et la réduction de l’épaisseur du substrat sans diminuer sa résistance mécanique, entre autres, en plus de l’étude de systèmes de décoration tout-numérique (full digital) comme alternative aux systèmes d’émaillage actuels.
  • Transition énergétique. Analyse de la situation actuelle du secteur en matière de consommation d’énergie, ainsi que des technologies d’optimisation énergétique qui ont été mises en œuvre ces dernières années afin de réduire la consommation d’énergie lors de la fabrication. Les scénarios futurs envisagent la possibilité de mettre en place des technologies de captage du CO2.
  • Analyse du cycle de vie. Étude prospective des impacts environnementaux par l’analyse du cycle de vie et le calcul des coûts.
  • Mise en œuvre des concepts de l’Industrie 4.0. Elle permet une communication multilatérale et une interconnectivité entre les systèmes physiques et les personnes.

Conclusions préliminaires :

  • Amélioration du processus d’atomisation. Augmentation du contenu solide d’environ 6 % de plus que l’actuel.
  • Développement de compositions avec des températures de cuisson entre 100 et 300 ºC plus basses que d’habitude.
  • Faisabilité du séchage par micro-ondes.
  • Faisabilité des fours électriques.
  • Optimisation dans la préparation des émaux.
  • Amélioration des compositions de revêtement sans carbonate.
  • Alignement des processus avec la numérisation 4.0, ce qui contribue à améliorer l’analyse des coûts des processus.

Ce projet a été financé par l’IVACE avec la participation de ITC-AICE et de Tierra Atomizada, Amizalasa, Guzman Global et Argenta Cerámica.